Category Archives: Des styles d’éducation, être parent

TAYBEH

TAYBEH

Ce nom ne vous dit sans doute rien.

Un nom inconnu ; un village non loin de Bethléem qui s’appelait autrefois Ephraïm, le seul village encore entièrement chrétien..

Charles de Foucauld y est passé à pied lorsqu’il se rendait à Jérusalem.

Situé sur une hauteur, Taybeh possédait une église byzantine du Ve siècle dont il reste quelques ruines.

Cette église était dédiée à St Georges, celui qui vainquit les dragons et qui est censé protéger des cauchemars.

Le village reprit vie grâce à un curé Ra’ed qui réussit à réunir 3 églises présentes là : les orthodoxes, les melkites et les catholiques avec énormément de diplomatie.

Taybeh n’était pas riche mais le dynamique curé proposa que l’on plante des oliviers. Récoltes excellentes qu’il fallait écouler…

Loin de tout, il se dit alors qu’il fallait utiliser Internet et l’on fixa donc l’antenne sur la croix de l’église.

Les Soeurs de la Croix de Jérusalem vinrent s’y installer et créer une école de qualité.

Ce sont d’anciennes cheftaines guides qui se sont inspirées pour leur ordre des valeurs du scoutisme: fraternité, service, droiture, joie et chants.

On peut visiter une petite maison arabe ancienne où l’on voit comment vivaient les gens il y a un demi-siècle : leurs instruments pour le travail de la terre, leurs moyens de conservation des aliments, leurs habits, leur manière de dormir.

Une grande encoche sous la porte nous intrigue.

Il s’agissait d’y passer la main pour se faire reconnaître par les femmes qui étaient obligées de rester à l’intérieur et ne pouvaient évidemment pas y faire entrer d’autres hommes que leurs fils, maris , frères ou pères. Nous en avons un exemple dans le Cantique des Cantiques au chapitre 5, , verset 4:

Mon bien-aimé passe la main par le guichet de la porte et j’en ai le coeur battant.

SILENCE ET PAROLE

SILENCE ET PAROLE

LE SILENCE ET LA PAROLE

Il est de mauvaise humeur. Donc, il ne répond pas, ne s’intéresse pas à ce qu’elle lui raconte. Elle a beau essayer de le dérider , cela ne marche pas. L’inverse aussi arrive. Quand elle est fâchée contre lui, elle ne dit plus rien, c’est le silence et lui, en est malade et se sent vraiment puni.

Les veufs, les veuves , les célibataires ont parfois la langue qui leur démange. «  Il y des semaines où je n’ai personne à qui parler », me confie ce veuf. Dans cette solitude, leur voix s’atténue ; Certaines personnes ne la retrouvent avec difficulté que lors de vacances pour seniors.

Il y a des silences pleins de rancoeur, de colère, d’insatisfaction, de désir de ne plus communiquer.

Il y a de bons silences doux, apaisants, fructueux où le non-verbal suffit à la communication.

« Parler pour ne rien dire » n’est pas une solution.

Se parler, c’est entrer vraiment en contact avec l’autre : lui dire et être écouté ou écouter et dire dans un autre ordre.

Il y a une règle de la charité dialogale : chacun doit faire l’hypothèse que ceux avec lesquels il n’est pas d’accord sont au moins aussi intelligents et aussi moraux que lui.(Alain Caillé)

Les enquêtes montrent que le portable n’est pas a priori un outil de communication ; il privilégie l’instantanéité, l’immédiateté, l’urgence. Avec les réseaux sociaux,on a tout libéré de la parole la plus sensée à la parole la plus extrême. Derrière un écran, les gens sont-ils eux-mêmes, s’interroge le bloggeur Thierry Crouzet ?

Il semble que les rassemblements des gilets jaunes montrent surtout un besoin criant de parler et d’être écouté, de ne plus être seuls dans sa misère ou ses difficultés. Il n’y a presque plus de place du marché ; les caissières sont remplacées par des machines.

Autrefois, lorsqu’il n’y avait pas de téléphone portable, ni de téléphone du tout, comment se parlait-on ? Il y avait le ton de la voix, les expressions du visage, les gestes qui accompagnent et modulent les mots. Ce qui est toujours là lorsqu’on se trouve face à un interlocuteur.

« La parole est la main de l’esprit … C’est le lien et le ciment de la société humaine » disait déjà en 1606 le Traité de la sagesse de Pierre Charron.

Se lancer

Se lancer

de Benjamin FRANKLIN

« La motivation, c’est quand les rêves enfilent leurs habits de travail. »

Vous pouvez le faire

de Walt DISNEY:

 » Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire. »

 

d’Henri BERGSON:

« L‘avenir n’est pas ce qui va arriver mais ce que nous allons en faire. »

Les quatre C

Les quatre C
Les quatre C

LES 4 C

Nous aimerions tant que nos enfants et petits-enfants aient les meilleures capacités possible pour assurer leur avenir.

Comment nous projeter en 2045 ? Comment deviner le futur ? Comment savoir ce qui leur sera le plus utile ?

Sera-ce l’informatique au plus haut degré ?

«  une langue comme le chinois ?

«  la capacité de coder ?

Il ne s’agit pas de remplir la tête de nos chers bambins de belles théories, de concepts élaborés.

Alors?

Plusieurs scientifiques de différents pays pensent qu’une grande partie des tâches sera accomplie par les ordinateurs . Mais ils se rejoignent pour décréter que quatre points sont absolument essentiels : ce sont les 4 C.

Il est essentiel d’équiper nos enfants de capacité

  • de créativité
  • «  communication

 

 

 

 

 

 

 

  • «  collaboration

 

  • » pensée critique