Tag Archives: l’autre

Rire de tout, un peu, beaucoup…

Rire de tout, un peu, beaucoup…

IloveRire

Rien de meilleur pour la santé que le rire!
Si nous avions chaque jour notre quart d’heure de rire,
le monde irait bien mieux…

On n’a pas d’histoire du rire et c’est bien dommage. Une des premières fois où il en est fait mention, c’est dans la Bible: quand on annonce à deux vieillards, Abraham et Sarah, qu’ils vont avoir un enfant. Isaac signifie l’enfant du rire. Dieu m’a donné de quoi rire. Ceux qui me rencontreront me souriront.

Dans la religion hindoue, Ganesh, l’éléphant bleu, est chargé de l’humour.

Le Moyen-Age savait rire de tout, même des personnages les plus haut placés. Le Mardi gras était le jour de la douce folie où tout était permis. On dansait dans l’église, on chantait la messe à l’envers, les fidèles enfilaient la mitre de l’évêque, les enfants se déguisaient en adultes, le pauvre devenait roi et le roi, le bouffon.

Le Carnaval fut interdit par la Révolution française et remplacé en 1796 par une fête révolutionnaire.

L’humour permet de transgresser l’ordre social, il est une forme de désobéissance. Ainsi les stalles de plusieurs églises (dont celle de Saint-Jacques à Liège) sont des caricatures humoristiques.

Le rire du Moyen-Age s’estompe à partir du XVIe siècle au profit d’une vue plus scientifique de la réalité.

L’humour dépend des cultures. On ne peut rire ensemble que si l’on a le même fond culturel. Dans les familles, on rira de certaines choses que les personnes extérieures ne trouveront pas drôles.

Il est étrange que les catholiques osent rigoler de leur religion, de leurs prêtres, alors que les musulmans ne le peuvent.

Pour moi, il y a des choses dont on ne peut se moquer: La religion, la famille ou la race de l’autre. Toutes ces valeurs sont à respecter dans leurs différences.

Faire rire sans blesser est tout un art.

Du grand-père paternel que je n’ai pas connu, on m’a cité une parole que je n’ai pas oubliée: On peut rire des autres si on est sûr de ne pas les blesser.

Le mieux n’est-il pas de rire ensemble?

CONSEILLER

CONSEILLER
CONSEILLER

QUATRIèME FEU ROUGE

Il y a une chose dont nous sommes toujours très généreux , c’est pour donner des conseils… dans toutes les situations et avec tout un chacun. Même si nous argumentons de manière très logique :

« Les faits sont là. » « Voila en quoi tu te trompes. »

Une voisine se plaint que sa fille ne fait que lui dire des paroles blessantes, des reproches. Peut-être a-t-elle, durant longtemps, dit à sa fille :

 » Si j’étais toi, je ferais ceci ou cela. »   « Pourquoi ne pas faire comme cela ? » « La bonne solution serait de… « 

Ce qui ferme la communication

Ce qui ferme la communication

 

C’est comme si l’autre n’était pas capable de résoudre lui-même ses problèmes. C’est l’empêcher de réfléchir pour prendre lui-même ses décisions. Cela provoquera la dépendance de l’enfant alors que nous souhaitons qu’il devienne adulte, libre et indépendant. Ou de la résistance, comme la jeune fille ci-dessus.

Laisser à l’autre, à l’enfant le choix de la décision.Ce n’est pas facile pour les parents qui entrevoient déjà les conséquences négatives de ces choix. Il n’est pas facile de se taire !

 

Vous me direz mais alors, on ne peut plus donner de conseils à quiconque ?

Bien sûr que si, mais il faut absolument que ceux-ci soient expressément demandés.