Tag Archives: parents

DE BELLES CHOSES

DE BELLES CHOSES
DE BELLES CHOSES

DE BELLES CHOSES.

En ces temps troublés, on n’entend que de mauvaises nouvelles.

Les êtres humains s’entretuent, se font une guerre économique, se séparent ou ne se parlent plus.

Mais il y a aussi de très belles réalisations dans le domaine des relations humaines.

Un original, le Père Patrick Tyrell : un Irlandais de 82 ans qui est l’instructeur Gordon (1) qui a enseigné à plus de 3500 personnes, donné 170 cours pendant 34 ans en Irlande et dans la paroisse de Notre-Dame du Secours Perpétuel à Chicago. Il organise aussi des camps d’ados pour leur apprendre les messages JE et l’écoute active… disant que cela le garde jeune !

A ABOBO, bidonville au nord d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, les religieuses xavières ont mis sur pied une formation à la paix pour les enfants et les jeunes : « On apprend à donner la parole, à régler des conflits et à mieux gérer notre colère. » dit l’une des filles.

Ces clubs de la paix ont fêté leurs dix ans . Les Soeurs ont travaillé avec les instituteurs du quartier, ont formé des animateurs. Elles rêvent désormais d’ouvrir une école de parents pour toucher aussi les adultes.

Plus près de chez nous, le gouvernement britannique va proposer aux parents une formation pour les aider à mieux élever et discipliner leurs enfants. David Cameron détaille la mesure dans un discours. Il veut mettre l’accent sur le fait que ces cours s’adresseront à tous et non seulement aux familles en difficulté. En pratique, le gouvernement distribuera des vouchers aux familles pour les inciter à participer à ces cours de parentalité.

Des nuages roses à l'horizon

Des nuages roses à l’horizon.

 

 

 

 

 

Et chez nous, en Wallonie, il existe, depuis 2005, un service que nous envient les français.

La justice restaurative. Que signifie ce beau mot nouveau ? Il s’agit d’organiser des rencontres entre des prisonniers et les victimes tous volontaires. Le médiateur permet à chacun d’exprimer ses sentiments au sujet de ce qui s’est passé et éventuellement, de demander réparation. Les bienfaits ne tardent à se faire sentir des deux côtés : plus de paix, de considération et surtout moins de récidives. « Maintenant, je me sens un homme et plus seulement un assassin » , dit l’un des prisonniers. Je peux reconstruire ma vie. »

Rien que des bonnes nouvelles.

 

 

1Formation à la communication interpersonnelle et à la résolution de conflits. Pour plus de détails, voir mon site.

Etiqueter

Etiqueter
Etiqueter

Etiquetter

 

 

Dans la conversation de tous les jours, en voulant faire de l’humour, nous avons vite fait de lancer un nom à l’autre, comme une étiquette. Nous croyons avoir été drôles..

 

en nous assurant en même temps un certain succès de rires dans le public

 

 

Ainsi une enseignante à une élève un peu lente : »Tu es vraiment la tortue de la classe. » en pensant que cela fera changer l’autre sans Traiter du nom d'un animaldouleur…

 

 

Tenant un magasin d’art ménager, des parents recevaient de temps à autre de gros arrivages de vaisselle et demandaient à leurs enfants de les aider à les décharger. Ce qui n’amusait évidemment pas les garçons de 1o-12 qui essayaient d’expédier la chose rapidement. Craignant une casse de la vaisselle, l’un dit : « Tu es un éléphant dans un magasin de porcelaine. » L’éléphant en question a quitté les lieux refusant ainsi d’ aide encore.

Donner un nom d'animal

Donner un nom d’animal

 

 

Et bien non, cela laisse des traces :

 

 

Une dame d’un certain âge hésitait à suivre un nouveau cours. L’animatrice lui demande ce qui la freine dans son inscription. « Quand j’étais enfant, l’école disait de ma famille , ils ne peuvent rien apprendre, ils sont trop bêtes. » A 60 ans, elle en était encore marquée !

 

 

Je me rappelle un monsieur de plus de 90 ans sur son lit me confier avec tristesse : « Mon père me disait : Tu n’es qu’un imbécile. »

 

 

Alors, quelle est ma forme d’humour ? Comment est-ce que je dis les choses aux autres ?

 

 

Un regard. Mais quel regard?

Un regard. Mais quel regard?
Un regard. Mais quel regard?

UN REGARD. QUEL REGARD ?

 

Comment voyez-vous les gens ?

Envie de juger les comportements des enfants, les travers des gens.

Quel regard?

Quel regard?

 

En disant aux enfants quels sont leurs défauts, les parents croient qu’il est utile de les souligner pour les faire disparaître. Mais je pense que les parents ne sont pas conscients des ravages qu’ils provoquent.

Une fillette à qui l’on a dit : »Tu chantes faux » n’a jamais osé rejoindre un choeur, ni même chanter tout haut.

On a dit à une jeune fille vive qui voulait devenir infirmière : «  Tes pauvres malades. »  Sa vocation s’en allée à la poubelle…

 

Voila des paroles qui bloquent toute initiative, boycottent tout désir.

Je me souviens d’un très vieux monsieur, presque sur son lit de mort qui me racontait avec tristesse: « Mon père me disait : »Tu es trop bête.. »  Des dizaines d’années étaient passées et la souffrance était toujours là…..

 

 

Donner ce genre d’avis à des amis , c’est se placer en position supérieure, comme sur une estrade.

A celui qui veut prendre des risques, « Tu n’y arriveras pas ». « Tu ne sais pas y faire. » »Tu es incapable… »

 

C’est le 5e obstacle à la communication, peut-être le pire des feux rouges : le jugement.

L’autre n’aura plus aucune envie de vous partager quoi que ce soit.

Ce qui ferme la communication

Ce qui ferme la communication

 

 

 

 

 

 

 

 

Pouvoir observer de manière neutre, décrire les choses comme l’objectif d’un appareil de photo.

Oui, un regard peut être un coup de fusil ou un sourire.

 

Comme Lucine dans le beau roman de Laurent GAUDE, Danser les ombres,

« Elle regarde…note les rides sur le front, le corps qui s’est épaissi, cette jambe boîteuse, elle note l’usure, la fatigue mais pas pour s’en moquer, plutôt pour essayer d’y lire la vie qu’il a menée… »

 

Regarder pour lire l'autre

Regarder pour lire l’autre

Peinture de F-X. de Boissoudy

 

CONSEILLER

CONSEILLER
CONSEILLER

QUATRIèME FEU ROUGE

Il y a une chose dont nous sommes toujours très généreux , c’est pour donner des conseils… dans toutes les situations et avec tout un chacun. Même si nous argumentons de manière très logique :

« Les faits sont là. » « Voila en quoi tu te trompes. »

Une voisine se plaint que sa fille ne fait que lui dire des paroles blessantes, des reproches. Peut-être a-t-elle, durant longtemps, dit à sa fille :

 » Si j’étais toi, je ferais ceci ou cela. »   « Pourquoi ne pas faire comme cela ? » « La bonne solution serait de… « 

Ce qui ferme la communication

Ce qui ferme la communication

 

C’est comme si l’autre n’était pas capable de résoudre lui-même ses problèmes. C’est l’empêcher de réfléchir pour prendre lui-même ses décisions. Cela provoquera la dépendance de l’enfant alors que nous souhaitons qu’il devienne adulte, libre et indépendant. Ou de la résistance, comme la jeune fille ci-dessus.

Laisser à l’autre, à l’enfant le choix de la décision.Ce n’est pas facile pour les parents qui entrevoient déjà les conséquences négatives de ces choix. Il n’est pas facile de se taire !

 

Vous me direz mais alors, on ne peut plus donner de conseils à quiconque ?

Bien sûr que si, mais il faut absolument que ceux-ci soient expressément demandés.