Monthly Archives: mai 2019

UN PETIT COIN BIEN TRANQUILLE

UN PETIT COIN BIEN TRANQUILLE

C’est un joli coin de pays dans la verdure et les bois.

A 5 kms d’un village, quelques fermes isolées et plusieurs villas résidentielles qui commencent à pousser. Des vaches et des moutons y broutent. On y voit de temps en temps des chevreuils et souvent des sangliers.

Là, on doit être bien tranquille, se disent les futurs propriétaires.

Durant les vacances d’hiver, une de ces fermes rénovées a été dévalisée. Puis la villa suivante. Les voisins commencent à avoir un peu peur.

Une nuit, l’un d’eux entend un drôle d’aboiement : un chien qui court en hurlant. Comme il ne voit rien , il se recouche.

Et bien, le chien était parti attaquer les moutons. Le propriétaire des moutons, un grand chasseur, empoigne son fusil . Quand il voit le chien se ruer vers lui menaçant, il tire .

Un petit coin bien tranquille ? Qui l’est redevenu actuellement grâce au bouche à oreilles de voisins.

Y en a-t-il qui soit totalement exempt de crainte?

Bethléem

Bethléem

Il n’y a que 15 kilomètres entre ces 2 villes. Aussi notre chef de groupe, Jean-Bernard Livio a-t-il choisi de nous héberger à Bethléem. C’est un immense hôtel flambant neuf qui se dégrade déjà. Il est magnifiquement situé juste à côté de la basilique de la Nativité.

Vue de notre hôtel

Le vieux Bethléem comporte des ruelles étroites où les voitures roulent à une vitesse insensée.

Le grand Bethléem compte 45.000 habitants. Il est entièrement ceinturé par un mur. A l’intérieur, les Palestiniens en profitent pour dessiner leur colère avec un humour noir.

Vers 17 heures, on voit revenir à pied les ouvriers qui ont la chance d’avoir un travail à Jérusalem. Ils passent par ce poste de contrôle chaque jour. Pour les touristes en car, pas de problème.

Le trajet en voiture entre Bethléem et Jérusalem peut prendre de 20 à 45 minutes!

La circulation est dense en Israël et les accidents nombreux. Les Israéliens regrettent de ne pas avoir réalisé de chemin de fer. Maintenant, ils essaient de se rattraper en construisant une ligne qui va du Néguev à Tel Aviv et une ligne de RER pour les environs de Jérusalem.

Faire fleurir le désert

Faire fleurir le désert


Le Néguev est un long triangle au Sud d’Israël, un long désert. Il y a des paysages géologiques étonnants qu’on ne retrouve nulle part ailleurs comme ce cratère, maktesh, de toutes les couleurs.

Etonnant, ce sont les kilomètres carrés de panneaux solaires qui sont plantés là. Ils renvoient leur énergie à une immense tour miroir qui la diffuse au loin. Cette réserve d’électricité est la plus puissante au monde.

Encore plus étonnant d’y voir pleuvoir. OUI, nous avons eu de la pluie, du vent et du froid !

La pluie d’une nuit a même provoqué un torrent impétueux.

Et merveilleux d’y voir des fleurs.

En fait, il y de l’eau dans le désert mais il faut la trouver en profondeur.

Les juifs plantent quelques eucalyptus là où ils pensent qu’il y a de l’eau. Certains ne résistent pas tandis que d’autres prospèrent. C’est là que les gens creusent et découvrent l’eau nécessaire à leurs cultures.

Dans le passé, les anciens l’avaient déjà compris. Trois cents ans après le Christ, les Nabatéens ont construit des villes au sommet de monticules. A MAMSHIT, par exemple, on trouve de tout : des rues, des canalisations, des thermes, une basilique avec une croix en mosaïque. Les archéologues sont de plus intéressés par les Nabatéens qui ont aussi construit Petra et découvrent leur haut degré de civilisation. Placés judicieusement aux endroits de passage de la route des épices, ils sont devenus riches ; ce qui leur a permis de si belles constructions.

Mashit

On ne voit plus guère de bédouins. Ils se sédentarisent dans de pauvres maisons avec de magnifiques voitures !

Nous passons devant un immense bâtiment entouré de hauts murs et de barbelés : une prison pour hommes. C’est le lieu de détention le plus dur du pays. Au milieu du désert, il n’y a aucune chance d’évasion. Nous apprenons que les autorités israéliennes viennent de brouiller toutes les communications téléphoniques des détenus pour empirer un peu plus la vie des prisonniers.

Bersheba est devenue une ville très importante dont l’université est mondialement connue pour sa faculté d’ophtalmologie.

ll y a aussi des kibboutz verdoyants.

Oui, les Israéliens ont réussi à faire fleurir le désert.