Nervi

Nervi

nervi-mieuxdialoguer

Septembre 2011, 50 ans plus tard, ce sont les vacances. Il fait superbe sur cette côte ligurienne du Ponant. Nous pouvons profiter aussi bien de la mer que de la belle passeggiata Anita Garibaldi, suspendue au-dessus de la mer.
Pas de plage ; l’accès à la mer est périlleux. Lorsqu’on a pu descendre dans l’eau, il ne faut pas faire râper les genoux par des rochers pointus alternant avec de profondes abysses.La natation dans cette eau chaude me ravit jusqu’au jour où je suis piquée dans le dos par une méchante méduse qui poursuit ses attaques sur mon bras tandis que je m’enfuis. Cela fait mal à hurler. Sur la plage, les Italiens viennent me donner de bons conseils, de l’eau de mer pas de l’eau douce;des pierres chaudes, l’hôpital sinon vous aurez des cicatrices, etc.
Une charmante dame me conduit à la croix verte(il y a ici une croix blanche, une verte et une rouge, toutes pour les humains). La croix verte m’inonde d’ammoniaque puis m’embarque pour l’hôpital toutes sirènes hurlantes …. Pour le trafic, m’explique le chauffeur.
Attente avec Manu durant plusieurs heures comme dans tous les services d’urgence.. puis piqure de cortisone et emballage de glace..

Nous sommes là pour étudier l’italien; ce que Manu fait sagement assis dans l’appartement des matinées entières tandis que je fais les courses dans les petits magasins tout proches et pratique l’italien avec les gens du pays !

mieuxdialoguer-nervi nervi-mieux-dialoguer

mieux-dialoguer-nervi

Oui, nous avons fait une vraie cure de poisson : dorades grilles au restaurant, poêlées à l’appart, grillades mixtes de poisson, anchois au vert ou au citron, scampi grillés.

J’arrête de vous mettre l’eau à la bouche. Le résultat est que la santé s’en trouve améliorée. Manu, le carnivore, n’a plus mangé de viande qu’une fois par semaine!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *