De belles choses en prison

De belles choses en prison

De belles choses en prison.

Au moment où les prisons regorgent d’habitants de toute âge et de toute nationalité, lançons un coup d’oeil indiscret sur ce qui s’y passe.

Nombre d’hommes condamnés ou en préventive sont aussi des pères. Que devient alors le lien avec leur enfant?

Une association flamande, De rode antraciet, a eu une heureuse idée: demander aux papas de lire ou de raconter une histoire, de l’enregistrer sur un CD que l’on envoie ensuite à la famille. Il est évident que cela fonctionne dans les deux sens: les enfants peuvent raconter quelque chose à leur papa, leur chanter un morceau, réciter une poésie.

 

De Rode Antraciet

Du rouge et du noir dans la vie.

Ainsi, il moins lourd d’avoir un père en prison; il n’est plus seulement un malfaiteur mais aussi un homme de chair et d’os qui n’oublie pas ses enfants. Comment un petit peut-il dire à ses camarades ce que fait son papa, sans être dévalorisé?

Important aussi pour les papas d’avoir une autre image d’eux-même, d’être fiers d’avoir réalisé un geste positif (aussi petit soit-il), de retrouver une meilleure estime d’eux-même.

Le lien familial est ainsi renforcé pour le plus grand bonheur de tous. Il est  rétabli et permettra de renouer plus facilement les relations, lors du retour à la maison.

Cette initiative heureuse est l’oeuvre de l’organisme De rode antraciet qui stimule des initiatives culturelles et sportives dans les lieux de détention de Bruxelles et de Flandre. Elle a reçu le prix Princesse Mathilde.

Lien : http://www.derodeantraciet.be

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *