Sans paroles

Sans paroles

Sur une terrasse ensoleillée, je déjeune avec une amie et nous causons pas mal.

A ma gauche, arrive une famille: papa; maman et fiston. Pas un mot n’est prononcé car les parents sont sur leur écran et le petit n’a plus qu’à manger… Le XXIe siècle est le siècle des moyens de communication! Mais pas de la communication .

Ce n’est pas tant parler qu’écouter qui est important. On n’écoute pas seulement avec ses oreilles (qu’il vaut quand même mieux avoir bien lavées ou équipées). Si l’autre ne vous regarde pas, vous n’aurez aucune envie de continuer votre récit. Il y a aussi des mouvements de tête qui sont significatifs.La PNL nous suggère de reproduire tout ou partie du comportement de l’autre.

Le regard

Voir la vidéo sur l’écoute

Le non-verbal est plus  important que le verbal: 92% pour le corps et le son de la voix et 8% pour les mots.

Pour écouter, il faut commencer par se taire, dirait Mr Lapalisse. Tellement évident et tellement difficile. Puis ne pas craindre les moments de silence où la pensée de notre interlocuteur tourne encore pour trouver ses mots. si je me précipite à répondre, l’autre pensera que ce qu’il dit ne m’intéresse pas vraiment.

Nous avons tellement envie de donner notre avis ou de bons conseils. Etre attentif à sa respiration permet de bien démarrer dans l’écoute.(1)

« Parler est un besoin, écouter est un art« , nous disait déjà GOETHE. (2)

Parler , écouter

Il y a aussi toute cette dimension intérieure . Est-ce que je suis vraiment libre d’esprit, disponible pour accueillir l’autre différent sans aucune idée de jugement?

Une amie avait subi une intervention à la gorge qui l’avait momentanément empêché de parler. Cette expérience pénible lui avait fait découvrir les gens autour d’elle de manière toute différente puisqu’elle ne pouvait que les écouter.

Hier, j’ai admiré le film La tortue rouge:un chef d’oeuvre de poésie et de réalisme.

🐙Des  images d’animaux, d’êtres humains, des sons.

 

On est pris d’angoisse quand la mer rugit en un tsunami, d’émotion quand le fils disparaît entre les rochers, puis quand le père est perdu.

Pas un mot et, cependant,  l’émotion est intense.

 

(1) Catherine BLONDIAU, Cahier d’exercices de communication non violente, Editions Jouvence.

(2) Patrice RAS, L’art d’écouter, Editions Jouvence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *