Tag Archives: renouer les relations

DE BELLES CHOSES

DE BELLES CHOSES
DE BELLES CHOSES

DE BELLES CHOSES.

En ces temps troublés, on n’entend que de mauvaises nouvelles.

Les êtres humains s’entretuent, se font une guerre économique, se séparent ou ne se parlent plus.

Mais il y a aussi de très belles réalisations dans le domaine des relations humaines.

Un original, le Père Patrick Tyrell : un Irlandais de 82 ans qui est l’instructeur Gordon (1) qui a enseigné à plus de 3500 personnes, donné 170 cours pendant 34 ans en Irlande et dans la paroisse de Notre-Dame du Secours Perpétuel à Chicago. Il organise aussi des camps d’ados pour leur apprendre les messages JE et l’écoute active… disant que cela le garde jeune !

A ABOBO, bidonville au nord d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, les religieuses xavières ont mis sur pied une formation à la paix pour les enfants et les jeunes : « On apprend à donner la parole, à régler des conflits et à mieux gérer notre colère. » dit l’une des filles.

Ces clubs de la paix ont fêté leurs dix ans . Les Soeurs ont travaillé avec les instituteurs du quartier, ont formé des animateurs. Elles rêvent désormais d’ouvrir une école de parents pour toucher aussi les adultes.

Plus près de chez nous, le gouvernement britannique va proposer aux parents une formation pour les aider à mieux élever et discipliner leurs enfants. David Cameron détaille la mesure dans un discours. Il veut mettre l’accent sur le fait que ces cours s’adresseront à tous et non seulement aux familles en difficulté. En pratique, le gouvernement distribuera des vouchers aux familles pour les inciter à participer à ces cours de parentalité.

Des nuages roses à l'horizon

Des nuages roses à l’horizon.

 

 

 

 

 

Et chez nous, en Wallonie, il existe, depuis 2005, un service que nous envient les français.

La justice restaurative. Que signifie ce beau mot nouveau ? Il s’agit d’organiser des rencontres entre des prisonniers et les victimes tous volontaires. Le médiateur permet à chacun d’exprimer ses sentiments au sujet de ce qui s’est passé et éventuellement, de demander réparation. Les bienfaits ne tardent à se faire sentir des deux côtés : plus de paix, de considération et surtout moins de récidives. « Maintenant, je me sens un homme et plus seulement un assassin » , dit l’un des prisonniers. Je peux reconstruire ma vie. »

Rien que des bonnes nouvelles.

 

 

1Formation à la communication interpersonnelle et à la résolution de conflits. Pour plus de détails, voir mon site.

Noël pour les nuls

Noël pour les nuls

NOEL POUR LES NULS.

 

Non, il ne s’agit pas de l’introduction d’un nouveau livre à couverture jaune comme le Mac pour les nuls mais de la réflexion du jour.

 

A Bethleem, les bergers étaient gens rustres et pauvres, peu recommandables, peu appréciés des gens de la ville, des nuls, quoi.

 

Marie et Joseph comme les SDF actuels, n’avaient pas de logement. Ils ont donc trouvé un abri où ils pouvaient. Ce fut une grotte ; en 2013, ce pourrait être une gare ou une station de métro.

 

Drôle d’enfance que celle du fils de Dieu, venu sans tambour, ni trompette ; Non, ce n’était pas pour visiter un palais doré. Petit bébé comme un autre, Jésus est né pauvre comme les réfugiés, les paumés, les laissés pour compte, les abandonnés, les personnes seules. Drôle de joyeuse entrée ! Toute sa vie d’ailleurs, il cherchera à rencontrer les gens simples, des pêcheurs et des pécheurs, des malades.

 

Si Jésus n’était pas riche, il ne voulût pas être seul mais entouré . Et les premiers qui ont été invités par les anges, les premiers à Le visiter, ce sont des nuls, les bergers. Bien avant les rois mages.

Encore aujourd’hui, il appelle chacun à renouer les relations . Il veut que les hommes, les femmes et les enfants, soient proches les uns des autres dans la misère et la souffrance pour que celles-ci soient plus légères. Alors plus personne ne se sentira plus nul !

C’est cela Noël.

 

 

 

http://youtu.be/I8QMG0r6LQE                                                    24/12/13

De belles choses en prison

De belles choses en prison

De belles choses en prison.

Au moment où les prisons regorgent d’habitants de toute âge et de toute nationalité, lançons un coup d’oeil indiscret sur ce qui s’y passe.

Nombre d’hommes condamnés ou en préventive sont aussi des pères. Que devient alors le lien avec leur enfant?

Une association flamande, De rode antraciet, a eu une heureuse idée: demander aux papas de lire ou de raconter une histoire, de l’enregistrer sur un CD que l’on envoie ensuite à la famille. Il est évident que cela fonctionne dans les deux sens: les enfants peuvent raconter quelque chose à leur papa, leur chanter un morceau, réciter une poésie.

 

De Rode Antraciet

Du rouge et du noir dans la vie.

Ainsi, il moins lourd d’avoir un père en prison; il n’est plus seulement un malfaiteur mais aussi un homme de chair et d’os qui n’oublie pas ses enfants. Comment un petit peut-il dire à ses camarades ce que fait son papa, sans être dévalorisé?

Important aussi pour les papas d’avoir une autre image d’eux-même, d’être fiers d’avoir réalisé un geste positif (aussi petit soit-il), de retrouver une meilleure estime d’eux-même.

Le lien familial est ainsi renforcé pour le plus grand bonheur de tous. Il est  rétabli et permettra de renouer plus facilement les relations, lors du retour à la maison.

Cette initiative heureuse est l’oeuvre de l’organisme De rode antraciet qui stimule des initiatives culturelles et sportives dans les lieux de détention de Bruxelles et de Flandre. Elle a reçu le prix Princesse Mathilde.

Lien : http://www.derodeantraciet.be