Colère d’un petit

Colère d’un petit

 

la-colere-mieux-dialoguer

Clément (4 ans) est un petit garçon solide et malicieux en même temps que sensible.
Mais il se bagarre souvent avec son petit frère de 2 ans.
Aussi lorsqu’il soulève le haut tabouret de la cuisine et s’approche de son cadet, la maman crie et s’approche affolée, craignant pour le plus jeune. Clément se met à hurler.
La grand-mère qui a entendu la conversation entre les gamins, arrive et lui demande : »Pourquoi prenais-tu ce tabouret? » Entre 2 sanglots, Clément articule : »Mais c’est pour lui laver les mains à l’évier».
Alors il se calme , soulagé d’avoir été compris et écouté au lieu d’être grondé.

Que peut-il se passer dans la tête d’un petit ? Avons-nous toujours la bonne interprétation?
Nous avons à chercher ces sentiments pour que l’enfant se sente compris. En reflétant le sentiment que nous avons perçu, nous pouvons nous tromper et le petit nous dira si ce n’est pas juste et rectifiera de lui-même car il aura senti notre intérêt.

colere-mieux-dialoguer

 

 

Comprendre le sentiment qui l’anime est tout un art.
C’est l’écoute active qui permet de faire tomber le bruit des colères et de mettre à jour le ressenti qui a causé une telle émotion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *