Regarder sans voir

Regarder sans voir
La chambre de Vincent

Impression désagréable. Vous êtes dans une réception où il y a de nombreuses personnes. Vous discutez avec une amie lorsque son regard se dirige derrière vous et ne vous regarde plus. C’est comme si vous n’existiez plus. Vous commencez à parler à votre mari. Il ne vous regarde pas et continue à lire son journal. Impression vraiment pénible.

Dans son livre, La chambre de Vincent, Medit ARDITI évoque le non-regard avec acuité. Il parle de ce non-regard qui incite une personne à se suicider.

Le docteur Pannwitz, chimiste en chef du camp d’Auschwitz, regarde Primo Levi comme on regarde un poisson dans un bocal, d’un regard qui ne s’arrête pas et, pourquoi mon dieu s’arrêterait-il sur celui qui n’existe pas ? Il le transperce sans le faire exprès, comme on transperce le vide.

L’autre n’est pas autre chose. Le non-regard marque et annule comme l’antimatière fait disparaître des particules vraies et solides, de la matière en bonne et due forme …

Comment se remettre d’une telle négation d’humanité ?

… trop peu d’humanité, trop peu en face de soi, rien, ni personne sur qui accrocher son regard, aucun partage.

Van Gogh peint 50 autoportraits desquels surgit une même supplique hurlante, insoutenable : « Pour l’amour du ciel, regardez-moi. »

Medit ARDITI, La chambre de Vincent, Ed. Zoé, Genève, 2002, p.17 à 19

One Response »

  1. Merci Anne! Cela m’a fait penser immédiatement à une sensation bien désagréable aussi et parfaitement du même ordre, avec l’introduction des smartphones dans la vie quotidienne..
    J’ai vraiment du mal à accepter de parler à quelqu’un alors que cette personne consulte son smartphone… Cela devient de plus en plus courant chez les adultes tout comme j’ai les jeunes.
    Il m’arrive alors d’arrêter de parler et d’attendre qu’il ou elle prenne conscience de ce qui se passe… Ces objets sont en train de changer nos modes de vie, et un nouveau savoir-vivre va s’installer.. Merci pour ces articles que je lis tjs avec intérêt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *